Comment devenir VTC ?

Devenir VTC, ce n’est pas très compliqué ! Il suffit de suivre différentes étapes :

1ère étape : l’immatriculation au Répertoire

Pour cela, rien de plus simple ! Il vous suffit d’effectuer un stage de préparation à l’installation qui est obligatoire (SPI).

Ce stage coûte environ 250€ et s’effectue sur une base de 30h.

Cette formation est accompagnée par des cours et des travaux pratiques pour être en capacité de diriger votre future société et devenir VTC (installation de la clientèle, gestion, comptabilité et financement).

 

2ème étape : obtenez votre autorisation de transport de personnes

Ici deux options sont possibles pour devenir VTC :

Option 1, détenez une capacité DRE + permis B.

Cette possibilité est utile pour les flottes de véhicules car les chauffeurs ont besoin uniquement du permis B. Elle est la moins onéreuse (entre 1000 et 1500€).

En revanche le délai d’obtention de la formation est lui plus élevé (entre 2 et 4 mois).

Seconde option, ayez la carte professionnelle des VTC + permis B.

Cette solution est privilégiée pour les chauffeurs qui exercent leur activité seuls (s’inscrire au registre des chauffeurs VTC)

Son coût est supérieur à l’option 1 car il se situe autour de 2500 et 4000€.

Néanmoins, le délai d’obtention représente 1 à 2 mois.

 

3ème étape : choisissez votre forme sociale

SASU ou EURL ?

Ces formes de sociétés unipersonnelles sont privilégiées pour devenir chauffeur indépendant.

L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilités Limitées) est l’équivalent d’une SARL mais avec un associé unique.

Elle est donc soumise aux mêmes règles qu’une SARL classique, exception faite toutefois des aménagements rendus nécessaires par la présence d’un unique associé.

La SASU (Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle) en revanche est une forme juridique qui s’adapte à des profils entrepreneuriaux diversifiés.

Elle est réputée pour s’adapter facilement à l’exercice de l’activité de chauffeur VTC.

Les règles relatives à son fonctionnement sont souples et peuvent être modifiés en fonction de l’organisation que vous souhaiter installer dans votre entreprise.

Effectivement, étant unipersonnelle, le fonctionnement de la SASU est plus souple que celui de la SAS, bien que similaire.

La définition d’une SAS est quasiment identique à celle de la SASU, passer d’une SASU à une SAS est d’ailleurs possible.

 

4ème étape : trouvez votre véhicule !

Celui-ci doit correspondre aux normes du Registre des VTC afin que puisse vous être délivré un petit macaron qui vous permettra de circuler en toute légalité !

N’oubliez pas de bien assurer votre véhicule ainsi que votre société en cas d’éventuels litiges (Rc pro + Rc circulation).

 

5ème étape : Développez votre propre clientèle :

Il est possible de développer votre activité grâce à des plateformes, néanmoins il est indispensable de posséder sa propre clientèle.  Pour cela, une application à votre image est recommandée. Mon Appli VTC propose un service de création d’application totalement personnalisé pour vous. Ainsi vous vous libérez des commissions sur vos courses, de la concurrence entre les chauffeurs et de la tarification déjà imposée par les plateformes !

Mon Appli VTC, un pas en avant vers la liberté !

Votre application VTC au départ de ParisVoiture autonome